DES PERLES DU RHONE
Passion Shih-Tzu
PERIODE DE CHALEUR
Vign_34816666_1820779488229727_7201362177620443136_n
PROTECTION
Vign_proteger-pattes-chien-5-1024x679
Protection pour les coussinets
 
Vign_65387277_1507624626041111_3409687996998352896_n
Information sur l'ergot du chien
Vign_patte-de-chien-avec-ergot

Les ergots du chien ne sont pas une malformation :

 Quand je vous parle de “monter sur ses ergots”, pas d’inquiétude :

il s’agit bien sûr de cette griffe supplémentaire qui se trouve sur les pattes de certains chiens ! La liste des idées reçues est longue à ce sujet, mais dès qu’on s’interroge vraiment, on voit que beaucoup ignorent pourquoi les chiens ont des ergots et ce qu’il faut faire pour bien les entretenir. Heureusement, vous n’en ferez plus partie quand vous aurez lu cet article !

 Ergot : à quoi ça sert ? 

 Pourquoi les chiens sont-ils souvent affublés de cette griffes en hauteur sur les pattes avant ?

Certaines races en ont également sur les pattes arrières. Eh bien les chiens, comme les humains, ont été dotés par la nature de 5 doigts.

Les 4 premiers reposent sur le sol et permettent au chien de garder l’équilibre, d’accrocher au sol et de donner de la puissance à leur démarche.

L’ergot, qui ne touche pas le sol, est l’équivalent du pouce. Il est muni d’un coussinet plantaire, comme les autres doigts. On le considère comme un pouce atrophié car l’articulation n’est pas relié au reste du squelette par un cartilage mais par un tendon et un bourrelet de peau.

Ce serait un des derniers vestiges d’un lointain passé de plantigrade pour les ancêtres des chiens.

Les ergots joueraient encore certains rôles :

en position couché, maintien des objets entre les pattes pour mieux les manipuler : balle, nourriture, jeu.

équilibre : lors de courses rapides, certains pensent qu’il contribue à stabiliser l’articulation carpienne.

Polémique et loi sur les ergots des chiens

Pendant longtemps, il était considéré normal de procéder à l’ablation des ergots dès le plus jeune âge quand il y en avait. Au sein d’une même race, comme le Leonberg, par exemple, certains naissent avec ou sans ergots, sans qu’on sache l’expliquer. Or, le standard disait que le Leonberg était “un chien sans ergots”. Pour que le chien soit confirmé dans la race, il était donc obligatoire de supprimer les ergots de ceux qui en avaient. Ce n’est plus le cas, rassurez-vous !

Le décret n°2004-416 du 11 mai 2004 en application de la convention européenne pour la protection des animaux de compagnie, votée à Strasbourg en 1987 et signée par la France en 1996 stipule qu’il est interdit de faire pratiquer une ablation sur son animal de compagnie pour des raisons esthétiques.

Autrement dit : un vétérinaire ne peut plus pratiquer une ablation des ergots si ce n’est pour une raison thérapeutique.

Cette loi repose sur la volonté de respecter l’intégrité physique de l’animal et de lui épargner des douleurs inutiles.

Le risques est de voir des chiens arriver chez le vétérinaire avec des plaies infectées suite des à des ergots mal coupés par des personnes qui ne savent pas le faire correctement !

Bon à savoir :

Chez le Berger de Brie et le Beauceron, par exemple, il est indispensable d’avoir un double ergot sur les pattes arrières pour faire partie de la race. C’est dire si l’appréciation des ergots est relative ! 

Non à la coupe des ergots
Vign_ergots5

VISION MEDICALE DE LA COUPE DES ERGOTS

A propos des ergots : vrai ou faux ?

L’ablation des ergots chez le très jeune chiot âgé de moins d’une semaine n’est pas douloureuse.

Faux.

La perception de la douleur est aussi intense chez le chiot que chez l’adulte. Mais le chiot n’a que ses pleurs pour exprimer sa souffrance.

Lors de l’ablation des ergots, il est nécessaire que l’opérateur soit assisté d’un aide dont le rôle est de tenir fermement les pattes arrières, que le chiot essaie d’agiter dans tous les sens pour se soustraire à la douleur du scalpel.

Le chiot pousse des cris continus, aigus et stridents pendant toute l’intervention, et l’éleveur attentif note des petits gémissements qui persistent parfois plusieurs heures après l’intervention.

Chez le Bouvier Bernois, les ergots sont particulièrement développés. La plupart des chiots naissent (comme de nombreux autres chiens de montagne, pour lesquels la présence d’ergots est parfois obligatoire, comme le chien de Montagne des Pyrénées) avec un ou deux ergots solidement attachés aux métatarsiens. Souvent, il s’agit de véritables doigts, et l’opérateur doit parfois bien compter le nombre de doigts pour repérer lesquels il doit amputer.

Il s’agit le plus souvent d’ergots, ou plutôt de doigts, articulés sur un os métatarsien plus petit mais bien individualisé, et l’opérateur doit désarticuler l’ergot en introduisant un scalpel, ou parfois des ciseaux, dans l’articulation entre le métatarsien et la première phalange de l’ergot.

L’ablation des ergots est pratiquée dans la première semaine de vie du chiot. A cet âge, l’anesthésie est délicate, sur un petit animal qui n’assure pas encore son homéothermie de manière autonome, et les posologies, la toxicité ainsi que la pharmacocinétique des produits analgésiques utilisés en médecine vétérinaire sont très mal connus chez le nouveau-né. C’est pourquoi l’ablation des ergots est pratiquée sans anesthésie et sans analgésie.

L’ablation des ergots est utile :

lorsqu’on laisse les ergots, ils peuvent se casser et blesser le chien ;

par ailleurs, les chiens dont on laisse les ergots deviennent panards

Faux.

L’ablation des ergots est une coutume instaurée par les cynophiles lors de l’instauration des standards, au XIXème et XX siècle selon les races.

Lorsque l’on observe attentivement des photographies anciennes de chiens de montagne suisses, des premiers bouviers bernois photographiés par Albert Heim, on note souvent la présence d’ergots aux pattes arrières.

Dans un but de standardisation, les cynophiles ont décidé que la présence d’ergots était indésirable chez le Bouvier Bernois, le Leonberg ou le Sarplaninac, alors que dans d’autres races, la présence d’ergots est obligatoire, comme le chien de Montagne des Pyrénées ou le Berger de Beauce. Et pendant des décennies, alors que l’on coupait des milliers de doigts à des petits bouviers bernois, des éleveurs euthanasiaient à la naissance des centaines de chiots Berger de Beauce parce qu’ils n’avaient qu’un seul des deux ergots désirés…

Les ergots n’ont pas d’utilité particulière, mais ils ne sont pas non plus gênants. Les blessures au niveau de la griffe (fracture, désinsertion au niveau du lit de la griffe, arrachage, fente dans le sens de la longueur…), pouvant parfois se compliquer en panaris, sont beaucoup plus fréquentes sur les griffes des autres doigts, qui touchent le sol et sont donc plus exposés aux traumatismes divers, que sur les griffes des ergots.

Il faut simplement penser, environ deux fois par an, à contrôler la longueur de la griffe de l’ergot, et à la couper si elle a trop poussé, pour qu’elle ne vienne pas blesser le petit coussinet de l’ergot si elle devient trop longue. Certains ont avancé que la présence des ergots donnait un mauvais aplombs aux postérieurs, en montrant du doigt le Berger de Beauce, dont les aplombs postérieurs sont souvent plus ouverts.C’est faux.

La construction du chien ne dépend pas de la présence ou non d’ergots, mais de la sélection. Dans certaines races, comme le Leonberg, dont les éleveurs coupent aussi en général les ergots, il y a encore un travail de sélection important à réaliser pour améliorer les aplombs postérieurs, souvent serrés et panards, et cela n’a rien à voir avec la présence ou non d’ergots.

Notons aussi que l’environnement influe grandement sur les aplombs. Un chien de montagne élevé sur du carrelage en appartement aura en général des aplombs défectueux, mais il s’agit là d’un autre sujet…

Depuis plusieurs années, je refuse de pratiquer l’ablation des ergots . tout comme l’amputation de la queue, des oreilles, des cordes vocales, ou chez le chat des phalanges. 

Il est donc indispensable de faire reconnaître à l’ensemble des acteurs de la cynophilie (clubs de race, vétérinaires, éleveurs), que l’ablation des ergots est une pratique illégale … et d’un autre âge.

BRÛLURE DES COUSSINETS
Vign_proteger-pattes-chien-cover

Voici ce que risque votre chien s’il marche sur un trottoir trop chaud.

 Et comment l'éviter

. La plupart d’entre nous n’y pensons jamais ;

pourtant, les chiens ressentent bel et bien la chaleur du trottoir sur leurs coussinets. En été, il est primordial de garder à l’esprit qu’un soleil de plomb peut rendre les sols brûlants et que cela peut s’avérer très douloureux voire dangereux pour nos toutous.

Évitez l’asphalte

Certaines surfaces chauffent davantage que d’autres au soleil : c’est le cas, entre autres, de l’asphalte et du bitume. Quand le soleil tape, ces derniers peuvent rapidement atteindre 50°, occasionnant des brûlures aux coussinets. Si possible, nous vous conseillons donc de toujours privilégier les pelouses et chemins naturels afin que votre chien ne se brûle pas les pattes. De même, choisissez autant que possible des chemins ombragés.

Évaluez la chaleur du trottoir

Cependant, dans la majorité des zones urbaines, les coins verts se font rares. Il existe heureusement un moyen de vérifier si le trottoir que vous empruntez représente un danger pour votre boule de poils : placez la paume de votre main sur le sol en question. Si vous ne pouvez pas la laisser ainsi pendant plus de 5 secondes d’affilée, considérez alors que la surface est trop chaude pour que votre chien s’y promène.

Sortez aux heures les moins chaudes

Dans tous les cas, il est toujours préférable de sortir votre chien aux heures les moins chaudes de la journée, c’est-à-dire le matin de bonne heure et à partir de la fin d’après-midi.

Achetez-lui des protections

Si cela n’est pas envisageable, et que vous ne pouvez pas éviter à votre chien d’emprunter des trottoirs brûlants, vous pouvez toujours avoir recours à des accessoires de protection : vous trouverez ainsi dans la majorité des magasins animaliers des bottes spéciales pour chiens ou des protections – sous forme de cire, par exemple – pour recouvrir ses coussinets. Quelle que soit l’option de votre choix, n’oubliez pas que les pattes des chiens ne sont pas immunisées à la chaleur et restez donc doublement vigilants cet été. Cela vous évitera de vous retrouver chez le vétérinaire pour soigner les coussinets de votre pauvre toutou.

ATTENTION à L'ASPHALTE
Vign_65028746_2759272677479680_6862016352001982464_n

Les fortes chaleurs peuvent être dangereuses pour nos chiens donc voici quelques conseils :

- Sortez aux heures les plus fraîches , les chiens régulent leur température en haletant. Si l'air est trop chaud ils n arrivent pas à faire redescendre leur température corporelle !

- Promenez le dans l herbe et dans des endroits où il y a des points d'eau. Les coussinets ne sont pas fait pour supporter un asphalte brûlant.

- Hydratez-le. Prenez toujours de l eau en promenade même si vous ne partez pas longtemps.

- S'il fait trop chaud chez vous, utilisez un tapis rafraîchissant ou mouillez lui le ventre et l'intérieur des cuisses régulièrement.

- Ne laissez jamais votre chien dans la voiture même 5 min. Les fenêtres ouvertes n'empêcheront pas la température de monter!

© 2011 perlesdurhone
Créer un site avec WebSelf